La Rougeole : Forte augmentation des cas depuis 2017

Depuis novembre 2017, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) observe une recrudescence de la rougeole.
Le 7 février 2019, elle a publié les données sur la maladie pour l’année 2018. Celle-ci rapporte que la rougeole a entraîné 72 décès d’enfants et d’adultes en Europe.
Pour cette nouvelle année, 288 cas ont été recensé depuis le 1er Janvier en France, ainsi qu’un premier décès.
La région Auvergne-Rhône-Alpes est la région de France la plus touchée avec un foyer très important dans la station de ski de Val Thorens.


La rougeole et ses complications graves

Après avoir été en contact avec le virus, les symptômes apparaissent une dizaine de jours après. Les premiers symptômes sont une rhinite (écoulement du nez), une conjonctivite, une toux, une fatigue ainsi qu’une forte fièvre. 3 à 4 jours après, l’éruption cutanée survient avec des petites taches très rouges légèrement surélevées, d’abord sur le visage puis le long du corps.

Les complications surviennent le plus souvent chez les sujets sensibles (nourrissons, personnes non vaccinées, les immunodéprimés).
Les plus graves sont une pneumonie, une atteinte de l’œil causant la perte de la vue, ou une encéphalite (inflammation aigue du cerveau) pouvant entrainer la mort.
 

Prévention : mesures d’hygiènes et vaccination

Pour limiter la propagation de la rougeole, la personne atteinte du virus doit être isolées de préférence au domicile, porter un masque, bien se laver les mains et ce jusqu’à 5 jours après l’éruption cutanée. Réduire les personnes entrant en contact avec celle-ci et respecter les règles d’hygiène (masque, solution hydro-alcolique...)

Depuis le 1er Janvier 2018, le vaccin est obligatoire pour les nourrissons nés à partir de cette date. Pour que l’enfant soit protégé il faut 2 injections ; une première à 12 mois et une seconde entre 16 et 18 mois. Si les vaccins ne sont pas à jours rapprochez-vous de votre médecin pour une vaccination de rattrapage.
La rougeole est une maladie virale très contagieuse et parfois grave.
L’OMS précise que pour éliminer définitivement la rougeole, la couverture vaccinale est la meilleure solution.
 

Dr Elodie Duquenne